Brothers High School

Canada, Toronto : Un lycée, enfin, un gros Bordel.


    "Non, je rigole" || Prunette.

    Lorenzo Medley
    Lorenzo Medley
    Voleur de pommes

    Nombre de messages : 145
    Little love : She's like a rainbow, combing colors in the air.
    Date d'inscription : 23/02/2009

    "Non, je rigole" || Prunette. Empty "Non, je rigole" || Prunette.

    Message par Lorenzo Medley le Sam 28 Fév - 1:32

    Assis sur un canapé, les jambes sagement croisées, Lorenzo tricotait... Non, je rigole. Le jeune homme éclate de rire, dans le foyer des élèves presque vide. Son rire idiot rebondit sur les parois blanc sales des murs, alors que deux secondes tournent des visages surpris vers lui, oubliant un court instant leur exercice de maths. Lorenzo leur fait une petite grimace, et s'installe plus commodément sur le canapé. D'où cette pensée, tellement hilarante pour lui, lui était venue, il n'en avait aucune idée, mais elle lui valait maintenant de passer pour un tamponné de la vie.

    Les secondes retournent à leurs équations du second degré, et Lorenzo reviens à ses pensées. Elles l'ennuient vite, et il se penche sur le coté pour attraper un livre sur l'étagère à coté du sofa. Au pif. Il tombe sur une vieille, très vieille édition de Macbeth, qu'il repousse avec une petite grimace. Lorenzo n'est pas un grand littéraire, et Shakespeare l'ennuie à mourir (l'ingrat). A la place, il attrape un rumicube qu'un élève à oublié sur la table, et s'allonge sur le dos, en activant ses longs doigts autour du carré modulable en plastique. Les bras tendus vers le haut, il tourne, tourne, tord, vrille dans tous les sens le casse-tête, avec un air de jouissance croissant au visage. Son sourire, teinté d'ironie et un peu tordu, grandit, un peu crispé de concentration. Ses sourcils s'arquent gracieusement, et il fronce doucement le nez, inconsciemment.

    Il ne réagit aucunement, trop concentré, quand la porte s'ouvre, et se referme.
    Prune Lou Parker
    Prune Lou Parker
    Boit du thé prémaché par des moines tibétains

    Nombre de messages : 58
    Date d'inscription : 28/02/2009

    "Non, je rigole" || Prunette. Empty Re: "Non, je rigole" || Prunette.

    Message par Prune Lou Parker le Sam 28 Fév - 1:52

    La porte s'ouvre, et se referme, parce que Prune Louisiane Parker est rentrée dans la pièce. Elle est perdue. Et est catastrophée d'être perdue. Son lycée québécois l'avait habituée à des panneaux indicateurs partout. Ici, il n'y en avait nulle part. Et personne n'avait jugé intelligent de lui donner un plan. Résultat, elle errait partout, à la recherche d'un cours de physique-chimie qui avait commencé, selon sa montre, un quart d'heure plus tôt. Elle savait qu'elle pourrait jouer la carte de la pauvre nouvelle, peut être même bredouiller en français. Mais ça ne l'interessait pas. Elle voulait suivre son cours, ne pas avoir à le rattraper comme elle devrait déjà rattraper tout le début de l'année, et être au calme. En attendant, elle était échevelée, dans sa robe bleue avec un rang de fleur rouge à la lisière, juste au dessus de son genou, son sac SERPICO battant sa hanche. Jolie, bien sur, comme toujours. Mais fatiguée. Et sur les nerfs. Quand elle eut découvert la pièce, les petites secondes en pleine équations, le garçon à l'air stupidement concentré sur un casse-tête, elle poussa un soupir et décida que mince, elle pouvait sécher les cours.

    La pièce étant relativement vide, à part le bureau encombré de secondes et le canapé, elle laissa tomber son sac à ses pieds et se laissa tomber sur le canapé, un peu après les pieds de Lorenzo. Ses yeux se brouillèrent avec le vide. Elle cherchait à comprendre ce qu'elle pouvait bien faire là, dans ce lycée à la con, avec des gens aussi cons que ce mec qui mettait trois plombes à mettre tout les petits carrés de même couleur sur la même face. Elle se mit à tripoter sa robe pour éviter d'aller foutre une claque aux petites secondes qui ricanaient parce que l'une d'elle avait sorti une photo de Robert Pattinson de son sac, et se retint d'examiner le jeune homme d'à côté pour lui éviter le même traitement. Au bout d'un moment, par reflexe elle le regarda. Il avait de grands yeux très beaux, une tronche d'enfant. Elle faillit sourire. Ne le fit pas. Elle était là depuis vingt minutes et il patouillait toujours le cube comme un retardé mental. Dans un soupir bref, elle attrapa le cube, le machina trente secondes, et lui rendit parfaitement rangé par couleurs.
    Lorenzo Medley
    Lorenzo Medley
    Voleur de pommes

    Nombre de messages : 145
    Little love : She's like a rainbow, combing colors in the air.
    Date d'inscription : 23/02/2009

    "Non, je rigole" || Prunette. Empty Re: "Non, je rigole" || Prunette.

    Message par Lorenzo Medley le Sam 28 Fév - 2:08

    Les yeux de Lorenzo papillonnent alors qu'il sent le canapé s'enfoncer un peu à coté de ses pieds. L'arrivant, ou l'arrivante, s'est installé à coté de ses pieds. Lorenzo surprends le vague mouvement sensuelle d'une chevelure un peu trop longue, et aussi un parfum un peu âpre, féminin. C'est donc une arrivante. C'est tout ce qu'il sait d'elle, et c'est plus qu'il ne comptait en apprendre. La langue entre les dents, Medley tripote toujours efficacement le rumicube. Il n'est peut-être pas une flèche, mais il a de la détermination. Il tord, vrille, tourne, ne s'arrête pas. Il n'avance que peu, mais continue encore, encore, encore. Premier trait de caractère de Renzo : il est têtu comme une mule.

    Pendant qu'il travaille avec les mains, il entends les filles au bureau glousser, et tourne son regard aquatique vers elle, tortillant toujours le jouet entre ses mains. C'est à ce moment là que le rumicube... Disparait. Soudain, il n'est tout simplement plus entre les mains du garçon. Il relève un peu la tête de surprise, et pousse un petit :


    - Heh ?

    Clac, clac, clac. Le bruit reprend, et Lorenzo se redresse, et aperçoit le casse-tête entre les doigts agiles de la nouvelle venue. Elle le termine en une dizaine de mouvement rapide du poignet, et le lui rend avec un air qu'il interprète comme blasé. Lorenzo le récupère, les sourcils froncés, et dit :

    - Je fais quoi maintenant, moi ? Je lis du Shakespeare ?
    Prune Lou Parker
    Prune Lou Parker
    Boit du thé prémaché par des moines tibétains

    Nombre de messages : 58
    Date d'inscription : 28/02/2009

    "Non, je rigole" || Prunette. Empty Re: "Non, je rigole" || Prunette.

    Message par Prune Lou Parker le Sam 28 Fév - 2:30

    Prune, qui avait complètement changé de sujet de pensée, sursauta légèrement à la phrase du jeune homme, quand sa première exclamation primitive ne l'avait pas effleurée. Elle assimila les mots les uns après les autres, compris le sens complet de la phrase, et eut un nouveau soupir agacé. Il n'était pas content, en plus de ça? Elle tourna ses billes vertes vers celles, bleues océan, de Lorenzo, qui restait dans sa position de femme enceinte, avec l'air plutôt d'avoir enfanté d'un truc répugnable, pas chouette du tout. Son regard passa du jeune frustré au rumicube, puis à la vieille édition de Macbeth qui avait été jetée négligemment sur la table. Prune n'aimait pas lire. Elle trouvait que c'était une totale perte de temps. Mais elle n'aimait pas qu'on maltraite les objets. Elle se reconcentra donc sur l'imbécile, et le fixa dans les yeux, profondément.

    J'en sais rien, et si tu veux tout savoir, je m'en fous. Lis Shakespeare si ça t'amuse. Peut être que tu seras plus foutu de lire trois mots que d'aligner des cases de couleurs, hum, bébé?

    Pas de chance pour Lorenzo, Prune, qui peut être sympathique d'ordinaire, est d'une humeur plus que massacrante et n'a pas pour habitude de mesurer ses impulsions et ses paroles. Elle dit ce qu'elle pense parce qu'elle trouve ça beaucoup plus logique. Le subconscient de la jeune femme qu'elle n'ira jamais fouiller vous dira plutôt qu'elle fait ça parce que c'est beaucoup plus drôle de se crêper le chignon que de bavouiller des phrases du style 'oh, après vous, très chère'. Elle posa ses pieds sur les pointes, tapotant nerveusement le sol. Elle avait envie de partir, elle avait envie de rester. L'idiot profond à côté d'elle l'intriguait. A cause de ses billes bleues.
    Lorenzo Medley
    Lorenzo Medley
    Voleur de pommes

    Nombre de messages : 145
    Little love : She's like a rainbow, combing colors in the air.
    Date d'inscription : 23/02/2009

    "Non, je rigole" || Prunette. Empty Re: "Non, je rigole" || Prunette.

    Message par Lorenzo Medley le Sam 28 Fév - 2:45

    La jeune femme lui répond comme un chat le ferait, quand on lui a marché sur la queue. Oui, Lorenzo la voit comme un chat sauvage là. Les poils hérissés, un sifflement âpre et menaçant s'échappant de sa bouche, se protégeant, et dénonçant son dégout d'être rembarrée dans un essai d'être sociable. Lorenzo, se redresse, et balance ses jambes par terre, les sourcils froncés, et réplique, débilement :

    - Eh, t'es vaccinée contre la rage au moins, si tu compte me griffer ? Calme toi, "bébé".

    Il l'imite sur la fin de la phrase, qu'il trouve d'un ridicule finit. Les secondes se sont tut, et les observent. Finalement, elles échangent un regard, puis se mettent à ranger leurs affaires, dans le but de se casser. Lorenzo hausse un sourcil ironique, et reprend :


    - En tout cas, tu en impressionnes certains.

    Il se lève, et, jonglant avec le rumicube finit, il attrape l'exemplaire de Macbeth, et le range à sa place, sur l'étagère, avant d'aller s'installer au bureau, défaisant avec application le casse-tête.
    Prune Lou Parker
    Prune Lou Parker
    Boit du thé prémaché par des moines tibétains

    Nombre de messages : 58
    Date d'inscription : 28/02/2009

    "Non, je rigole" || Prunette. Empty Re: "Non, je rigole" || Prunette.

    Message par Prune Lou Parker le Sam 28 Fév - 3:13

    Cette fois Prune n'avait pas détaché son attention du jeune homme, qui décidément était d'une bêtise étourdissante. Elle s'étendit de toute sa petite longueur sur le canapé, observant l'animal qui défaisait son travail d'un air appliqué, la langue sortie, et eut un petit rire. Même pour défaire son œuvre à elle, il avait besoin d'un quart d'heure, manifestement. Elle résista à la tentation de se lever, et se reprendre le casse-tête pour le défaire en trente secondes, puis laissa tomber, se tassant un peu dans le fauteuil. Elle ferma les yeux, comme pour se reposer d'avoir vu trop d'inepties, puis répondit, après un certain temps.

    Oh, faut pas le prendre mal. Et tant mieux si on est plus tranquille. Robert Pattinson à l'air d'un hamster qui aurait mangé un cochon de lait écrasé.

    Dit-elle avec un petit sourire. Elle aimait profondément dire la vérité, particulièrement quand ça énervait les autres. Bien entendu elle ne cherchait pas à faire chier Lorenzo, mais à enquiquiner les petites, même si elles étaient parties. Prune et ses envies de meurtre soudaines.

    De plus, je ne te grifferai pas. Trop peur d'attraper la vache débile, ou folle, j'ai pas encore déterminé.

    Dit-elle en rouvrant les paupières, et étudiant l'étrange phénomène assis à la table, presque transpirant de s'acharner sur un cube pour bambin. C'est vrai qu'il était étrange, ce garçon. Il l'intriguait. Elle avait envie de savoir; de l'explorer. Elle, qui d'habitude n'aimait que les gens faciles en amitié, se fit l'effet d'un record personnel. Cependant, sur son visage, rien de son passionnant combat intérieur ne transparaissait. Dans le doute, elle sorti une pomme de son sac et la mordit.
    Lorenzo Medley
    Lorenzo Medley
    Voleur de pommes

    Nombre de messages : 145
    Little love : She's like a rainbow, combing colors in the air.
    Date d'inscription : 23/02/2009

    "Non, je rigole" || Prunette. Empty Re: "Non, je rigole" || Prunette.

    Message par Lorenzo Medley le Sam 28 Fév - 15:52

    La jeune femme s'étale sur le canapé, en occupant tout la longueur, comme pour interdire à Lorenzo de revenir, si il y tenait. Ses yeux s'étaient a peiné décollés du jouet pour constater cela, et revienne aussitôt au bidule idiot entre ses mains. Il n'a pas envie que l'adolescente le surprenne à la regarder du coin des yeux, parce qu'il était sur que si elle le remarquait, elle se remettrai à faire ses petits commentaires, aussi inutiles qu'irritant. Lorenzo n'était pas très dur à vivre, il était même très amusant, quand on avait pas décidé qu'on faisait la gueule et qu'on se sentait supérieur. Comme Prune semblait le faire. Elle faisait la gueule sans aucune raison apparente, du moins, sans que Lorenzo puisse en être la cause. Elle faisait la diva dans sa jolie robe, avait l'air de se trouver incroyable, et meilleure que tout ce qui l'entourait. Lorenzo était quelqu'un de facile à vivre, et qui appréciait la plupart des gens, mais cette jeune femme lui semblait, jusqu'ici, parfaitement détestable.

    Elle reprend la parole, alors que Lorenzo se serait bien passer de l'entendre encore parler. Elle s'en prend à Robert quelque chose, dont Medley se souvient d'avoir vu le nom sur l'affiche du dernier film de nanas impubères du moment, et se met à déverser un torrent de merde sur lui. Gratuitement, comme ça. Il l'écoute, n'ayant pas tant que ça le choix. Soit elle le trouve en fait parfaitement séduisant, comme toutes les autres, mais comme il n'est pas pour elle, elle fait comme si elle le trouve laid. Soit, et c'est plus probable, elle veut juste - encore - se démarquer des autres par sa remarquable originalité (ici, par exemple, ne pas aimer Robert Truc (WOUW !), et le dire d'une façon idiote, oh, pardon, originale !). Lorenzo pousse un soupire-grognement dédaigneux, exprimant involontairement d'un bruit instinctif le fond de sa pensée, sans dégager son regard du rumicube.

    Quelques instant plus tard, elle parle encore, ayant l'air de s'en foutre royalement du manque de réponse de Lorenzo, qui finit par lâcher le rumicube avec irritation sur la table. Ca l'énerve qu'elle puisse se faire une fierté d'avoir réussit à faire un truc aussi débile alors que lui échoue. Surtout que, bon, ce n'est qu'un rumicube, hein. C'est pas les Confessions de Rousseau, du calme. Il ne répond pas, n'y voyant pas l'intérêt. L'insupportable jeune femme lui a transmit sa mauvaise humeur.
    Prune Lou Parker
    Prune Lou Parker
    Boit du thé prémaché par des moines tibétains

    Nombre de messages : 58
    Date d'inscription : 28/02/2009

    "Non, je rigole" || Prunette. Empty Re: "Non, je rigole" || Prunette.

    Message par Prune Lou Parker le Dim 1 Mar - 23:36

    Prune se rendit compte avec un sourire que l'autre s'était mis à bouder. Elle eut une soudaine envie très forte de se lever pour le frapper. Il ne pouvait pas réfléchir, et voir qu'étant de terrible mauvaise humeur, elle avait besoin de quelqu'un d'humeur sautillante, qui rafraichisse l'atmosphère? Mettant de côté ses envies meurtrières, elle tira sur sa robe quelques minutes sans vraiment savoir que faire, puis se leva, se dirigeant timidement comme une petite fille vers le bureau, où elle s'assit sans rien dire devant Lorenzo. Elle pose ses mains à plat sur la table, regardant tour à tour ses ongles parfaitement limés et les yeux brulants et bleus du jeune garçon. Elle a envie de s'excuser. De l'embrasser. Elle se retient parce qu'elle est trop fatiguée pour gérer une réaction à ce genre de comportements alarmants. A la place, et fouilla quelques secondes dans sa botte, et en ressorti une pochette plastique avec un fusain. Elle prit la main de Lorenzo, la poussa de la table, et écrivit à la place, en dessous, en lettres capitales DESOLEE. Puis elle remit le fusain dans la pochette, puis la botte, reposa ses mains, dont la gauche toute noire à présent, sur la table, qu'elle refixa obstinément, évitant le regard de l'autre.
    Lorenzo Medley
    Lorenzo Medley
    Voleur de pommes

    Nombre de messages : 145
    Little love : She's like a rainbow, combing colors in the air.
    Date d'inscription : 23/02/2009

    "Non, je rigole" || Prunette. Empty Re: "Non, je rigole" || Prunette.

    Message par Lorenzo Medley le Dim 1 Mar - 23:51

    Après un silence d'une durée que Lorenzo n'arrive pas à estimer, la jeune femme se lève. Va-t-elle partir ? Non. Elle se dirige vers lui. Lorenzo lève les yeux au ciel, enfin, au plafond, d'un geste caricatural, mais étrangement naturel. Il voit le plafond, et est soudain pris d'un vif intérêt pour lui, sa couleur blanc-gris-dégueulasse. Pour ses petites craquelures qui le zigzaguent de traits foncés. Il retient un large sourire abruti, pour en créer un plus réservé, moins effrayant. D'une légère pression ses poignets sur la table, il dresse la chaise sur ses deux pieds postérieurs, et se balance doucement, en regardant le toit; En face de lui, la jeune femme installée fouille. Lorenzo l'entend, mais comme il ne la voit pas, il ne sait pas ce qu'elle fait. Puis, un contact chaud sur sa main gauche. Puis une pression,et sa main tombe de la table, créant un brusque déséquilibre. La chaise retombe en avant, alors que Medley esquisse un vague mouvement de panique. Le monde retrouve son équilibre, et Lorenzo regarde Prune. Il ouvre la bouche, mais elle écrit, un peu de travers, en lettres capitales, sur la table. Il lit à l'envers, facilement, car il a passé son enfance à le faire, pour lire les réponses en bas des pages quizz des cahiers de vacances, sans qu'on voit qu'il triche. Un sourire crétin ouvre son visage, quand il a assimilé le message. Il se marre, une fois, deux fois, puis laisse son rire mourir. La jeune femme ne le regarde pas, elle regarde son inscription; Il se décide à parler, en même temps qu'il étire le bout du dernier "e" de désolée du bout du doigt.

    - Toi qui parlais tant tout à l'heure. Un simple mot t'as rendue muette.

    Son doigt, entrainant une ligne de poussière de fusain, fait une boucle sur la table.
    Prune Lou Parker
    Prune Lou Parker
    Boit du thé prémaché par des moines tibétains

    Nombre de messages : 58
    Date d'inscription : 28/02/2009

    "Non, je rigole" || Prunette. Empty Re: "Non, je rigole" || Prunette.

    Message par Prune Lou Parker le Mer 4 Mar - 21:22

    Prune releva les yeux vers Lorenzo quand il lui fit remarquer qu'elle ne parlait plus beaucoup. Elle haussa un sourcil, entrouvrit les lèvres en cherchant une réplique cinglante, et finalement, leva juste la main pour montrer un doigt précis au jeune homme, dans un geste grossier. Puis elle reposa la main à plat sur la table, l'air amusé. Elle l'avança ensuite vers l'étudiant, effaçant le 'lé' de son écriture à boucle, ouvrant les doigts à Lorenzo, présentant sa paume pour qu'il lui sert. Puis elle rouvrit la bouche, s'humecta les lèvres et déclara, ayant l'impression qu'elle s'apprêtait à sauter à l'élastique comme à chaque fois qu'elle donnait son prénom.

    -Je m'appelle Prune. J'étais destinée à faire chier.

    Dit-elle très élégamment, faisant référence aux proprietés laxatives du fruit dont le nom lui avait été donné. Elle s'empêcha de sourire, s'empêcha aussi de baisser les yeux. C'était la première fois qu'elle faisait le jeu de mot basique que tout le monde faisait dans une premier temps sur son prénom. N'oublions bien sur pas de préciser qu'en général, elle évitait chaleureusement 'tout le monde', les lèvres pincées, après ce genre de plaisanteries de mauvais goût. Mais elle était fatiguée, et la si facile stupidité de Lorenzo était contagieuse.
    Lorenzo Medley
    Lorenzo Medley
    Voleur de pommes

    Nombre de messages : 145
    Little love : She's like a rainbow, combing colors in the air.
    Date d'inscription : 23/02/2009

    "Non, je rigole" || Prunette. Empty Re: "Non, je rigole" || Prunette.

    Message par Lorenzo Medley le Dim 8 Mar - 19:14

    Lorenzo regarde le doigt de la jeune femme effacer le "lé" en unissant deux doigts, laissant une longue trace noire sur la table, qui annonce maintenant : "DESO E". Il sourit à l'inscription, et observe la main se retourner sur son dos, et se tendre vers lui, toujours appliquée au plastique froid de la table. Les extrémités de l'index et du majeur sont noires de fusain. Il la regarde sans comprendre. Il n'ose pas la toucher si ce n'est pas ce qu'il est sensé faire, parce qu'il imagine déjà la réaction de la capricieuse jeune femme. Qui se présente. Prune. Lorenzo hausse un sourcil ironique au commentaire qu'elle ajoute. Il n'y aurait même pas pensé; Et si il l'avait pensé, il ne l'aurait dit que protégé derrière une paroi de plexiglas. Il ne répond rien, sinon par un sourire qui vient jouer dans les commissures de ses lèvres. Peut-être... devrait-il se présenter ? Il se gratte pensivement le lobe de l'oreille, et se décide à répondre

    - Tu te balades beaucoup avec des fusains dans les chaussures ? Ils ne se cassent pas ?

    Lorenzo croise ses mains sur son ventre, et regarde la jeune femme, attendant une réponse, se balançant lentement sur sa chaise. Son regard glisse sur le rumicube, et il est tenté de le reprendre, et de continuer d'essayer. Mais il ne le fait pas, se refusant à donner une nouvelle occasion à la jeune femme pour le regarder comme s'il était attardé.
    Prune Lou Parker
    Prune Lou Parker
    Boit du thé prémaché par des moines tibétains

    Nombre de messages : 58
    Date d'inscription : 28/02/2009

    "Non, je rigole" || Prunette. Empty Re: "Non, je rigole" || Prunette.

    Message par Prune Lou Parker le Mer 11 Mar - 21:27

    Prune hausse les épaules, en effaçant le S du désolée, la tête posée contre la matière froide de la table. Elle ne regardait plus Lorenzo à présent, trouvant beaucoup plus agréable de sentir sa présence que de le regarder. Elle se connaissait, si elle le regardait, elle trouverait n'importe quoi de méchant à lui dire. Elle préférait faire comme quand elle était petite et qu'elle s'ennuyait toute seule: parler à son ami imaginaire. Elle ferma les yeux, sa respiration se calma, son visage se décontracta.

    "Non, ça ne me gène pas si ça casse. J'aime bien avoir les pieds peints en noir quand j'enlève mes chaussures. Je déteste porter des chaussures. C'est une façon comme une autre de voir les choses."

    Dit-elle les paupières toujours closes, passant le doigt dans sa botte, frolant le tissu léger de sa robe du plat de la main.

    Contenu sponsorisé

    "Non, je rigole" || Prunette. Empty Re: "Non, je rigole" || Prunette.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 17 Aoû - 23:32